Ecole de Kinésithérapie de Paris

Les études de santé en question

Jean-Yves Le Déaut, député de Meurthe-et-Moselle a remis au Premier ministre, en présence de la ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche, un rapport consacré aux conséquences législatives pouvant être tirées des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Le parlementaire en mission propose "la suppression du concours en fin de première année de PACES, la mise en place d’une spécialisation progressive dans le cadre d’une licence par grand domaine (médical, pharmaceutique, rééducation, soins infirmiers, maïeutique ...)" ce qui permettrait d’orienter, en fonction des résultats académiques, les étudiants sur plusieurs années".

Ce rapport va contribuer à l'élaboration de la future loi qui sera présentée par Geneviève FIORASO, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche d'ici quelques semaines, en conseil des ministres.

Rapport Le Déaut : Refonder l'université, dynamiser la recherche

Menu
agence web paris agence web paris Formation en alternance Formation sage femme